Maladie parondotale et santé systémique

Plusieurs revues scientifiques ont publié des rapports se penchant sur le lien entre les maladies des gencives et le diabète, les maladies cardio-vasculaires et les accouchements prématurés chez les femmes enceintes.

Diabète

Un lien a été établi entre le contrôle de la glycémie (régulation glycémique) chez les diabétiques et la maladie parodontale. Les patients qui souffrent de maladie parodontale ont moins de maîtrise sur leur diabète que ceux dont les gencives sont saines. Le contraire est aussi vrai : les patients diabétiques sont plus susceptibles de souffrir de maladie parodontale, et de façon souvent plus grave.

Maladies cardio-vasculaires

Bien que les preuves ne soient pas absolues, plusieurs études ont démontré qu’il y avait un lien étroit entre la maladie parodontale et les maladies cardio-vasculaires. Une quantité élevée de certaines protéines (protéine C réactive, fibronectine) a été décelée dans le sang des patients souffrant de maladie parodontale et de maladies cardio-vasculaires. On croit que l’inflammation chronique symptôme de la maladie des gencives entraîne la libération de ces protéines dans la circulation sanguine, ce qui cause une situation semblable à celle des maladies cardio-vasculaires. De plus, certaines bactéries que l’on retrouve seulement dans la bouche et présentes en plus grande quantité chez les patients souffrant de maladie parodontale ont été détectées dans des plaques arthéroscléreuses, des dépôts durs qui se forment dans les vaisseaux sanguins et causent crises cardiaques et AVC. Ainsi, les bactéries parodontales se trouvent « sur la scène du crime », ce qui vient renforcer le lien entre la maladie parodontale et les maladies cardio-vasculaires.

Accouchements prématurés

Un lien a aussi été établi entre les femmes enceintes souffrant de maladie parodontale et l’accouchement prématuré de bébés de faible poids de naissance. Les études ont démontré que certaines bactéries présentes en grande quantité dans la bouche des patients souffrant de maladie parodontale pouvaient pénétrer la circulation sanguine et causer des contractions prématurées de l’utérus. Une naissance prématurée peut être un très grave problème, et les femmes songeant à concevoir sont fortement incitées à traiter d’abord la maladie parodontale. Il est aussi important de maintenir une bonne hygiène buccale et de consulter un dentiste ou un parodontiste régulièrement durant la grossesse pour maîtriser le mieux possible l’inflammation des gencives.

Please follow us:

Importance de la soie dentaire

Montreal Gazette – ‘Floss or die’: Alarmist, yes, but also true

By Chemistry professor Joe Schwarcz, Freelance February 26, 2011

The headline that appeared roughly 20 years ago in a number of newspapers, including The Gazette, was short and powerful. “Floss or Die!” Here we go again, I remember thinking, more inane fear mongering.

Well, as it turns out, the headline may have been over the top, but we now know that there is a significant connection between poor oral health and heart disease. And it all has to do with bacteria. Our mouth is teeming with them, over 600 varieties. Tiny creatures, over a hundred million of them can be found in every millilitre of saliva.

The Dutch gentleman scientist Antony van Leeuwenhoek first glimpsed bacteria way back in the late 1600s. While he did not invent the microscope, his lens grinding skill allowed him to construct an instrument that magnified over 200 times, far greater than any previous microscope. Leeuwenhoek had an innate curiosity that led him to examine almost anything that could be placed under his lens. And so it was that he discovered bacteria, first by examining the plaque between his own teeth.

Lire l’article

Please follow us: